Pourquoi j’insiste sur le petit déjeuner?

Pourquoi j’insiste sur le petit déjeuner?

Dimanche matin. Réveil en famille. Mmmm, c’est si bon, on est pas pressé…

Tartines au choco, à la confitures, céréales spéciales K ou autres Kellog’s, pain au chocolat et viennoiseries, un bon petit café serré, un jus d’orange… Miam! on va se régaler!

Oui mais…. lorsque tu consommes des glucides rapides-  qu’est- ce qui t’arrive, en dedans?

Le glucose monte rapidement dans le sang.

Ce qui fait grimper l’insuline. L’insuline fait entrer massivement le glucose dans les cellules et deux heures plus tard, la glycémie chute. Tu crèves la dal.

Enfin… c’est une fausse sensation de faim déclenchée par la dépression du glucose dans le sang.

Résultat: tu ouvres le paquet de biscuits… et tu le vides. Tu avais promis que non mais voilà, c’est plus fort que toi…

Et sincèrement, ce n’est pas de ta faute, c’est inévitable. D’abord parce que le sucre agit comme une drogue dure sur notre cerveau et ensuite parce qu’il nous empêche de contrôler nos pulsions.

Le sucre agit comme une drogue dure, on dit qu’il a un effet sérotoninergique tout simplement parce que l’insuline fait entrer le glucose dans les cellules mais aussi les acides aminés compétiteurs du tryptophane. Je t’en ai parlé dans la vidéo du défi. Donc, le tryptophane a une voie royale pour entrer dans le cerveau et y avoir son effet sédatif et calmant.

Or, à 8h du matin, tu n’as pas besoin d’être sédatée, on est d’accord?!

La caféine et les sodas contenant de la caféine aggravent cet effet montagnes- russes!

Et ça, tu penses bien, c’est un truc sur-exploité par l’industrie agro-alimentaire: si tu ne contrôles pas tes pulsions, tu manges.

Tu achètes puis tu manges 😉

En fait, la caféine va avoir les mêmes effets que la noradrénaline, tu sais ce neurotransmetteur que tu produits quand tu es en stress…

La noradrénaline fait entrer la calcium dans les cellules, ce qui permet des contractions musculaires rapides, histoire de te barrer vite fais ou de ta battre genre Wonderwoman. La caféine, comme la noradrénaline, potentialise la mobilisation de l’énergie et donc, l’utilisation du glucose. Mais du coup, l’hypoglycémie réactionnelle arrive encore plus rapidement.

Et le deuxième effet pas-cool, c’est que si le calcium entre dans les cellules, il en chasse le magnésium, qui est éliminé par les reins. Tu te rends compte? Notre précieux! Viré, chassé et éliminé alors qu’on en a tant et tant besoin. L’horreur!

Le sucre et le café ne sont pas les seuls éléments addictifs utilisés par l’industrie: tu ne t’es jamais demandé pourquoi il y a du sel dans les bonbons? Des graisses saturées dans la glace? Pareil…

Et si on parlait de notre incapacité à contrôler nos pulsions?

Bon, OK, il n’y a pas mort d’homme… tu as jeté un sort au paquet de biscuits, tu fera mieux demain…Si tu te lances le défi de réussir le défi de 10 jours, évidemment 😉

Bref, pas mort d’homme? Pas si sûr…

Une étude du criminologue SJ Schoenthaler a démontré dans des populations de délinquants que la réduction des sucres rapides réduit les comportements violents. Un petit exemple? Lors d’une étude sur 68 jeunes, les agressions ont diminués de 82%, les vols de 77%, les infractions au règlement de 23% et les bagarres de 13%… en 7 mois.

Schoenthaler SJ, Northern California diet-behavio program: an empirical examination of 3000 incarcerated juveniles in Stanislaus County Juvenile Hall, Int J Biosocial, 1983, 5,2, 99- 106

1983… c’est pas comme si c’était neuf, hein. Et le sucre est un drogue toujours en vente libre. Dont nous abreuvons nos enfants, sans penser à mal faire, par méconnaissance du sujet…

Pas convaincue? Une étude réalisée par une équipe de l’Université de Cardiff portant sur 17415 Britanniques nés en 1970, a conclu que les enfants de 10 ans qui mangeaient des sucreries de façon quotidienne se retrouvent avec une fréquence de condamnation pour violence plus élevé entre 29 et 34 ans. Brrrr

Tu comprends, maintenant pourquoi j’insiste sur le petit déjeuner?

Commence par montrer l’exemple:

  • change quelques habitudes pour toi,
  • diminue les sucres ajoutés dans l’alimentation de tes enfants progressivement

Tu verras… les journées seront beaucoup plus harmonieuses^^

Bon, et si tu as le temps (et si tu comprends l’anglais), une très belle vidéo sur l’effet du sucre sur notre malheureux cerveau.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.