La jungle des labels

La jungle des labels

Tu te lances dans une démarche de manger sain mais tu es perdue face à la jungle des labels?

Voyons voir de plus près à quoi ils correspondent.

Un label, ça sert à quoi?

Face à l’intensification de la production industrielle agricole, à partir des années 1980, plusieurs labels ont été définis. Ceux- ci permettent de garantir au minimum qu’un produit correspond aux critères écologiques, sociaux ou gustatifs attendus.Ce sont des organismes privés ou publics qui certifient les produits BIO.

Le Label AB

Le Label AB (Agriculture Biologique) et le label bio européen

apparaissent sur les aliments qui contiennent au moins 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Depuis 2010, le label européen est obligatoire pour les fabricants de produits issus de l’agriculture biologique. Certains produits affichent les deux logos, parce que le logo AB (label crée en 1985) reste mieux connu des consommateurs.

La charte européenne impose une interdiction totale des pesticides et engrais chimique de synthèse. Les OGM sont formellement interdits.

MAIS! Parce qu’il y a un mais… Un produit transformé bio peut toutefois contenir 5% d’ingrédients non-bio. C’est dans ces 5% que peuvent éventuellement se glisser les OGM dont la contamination ne peut excéder 0,9% (et donc quasi indétectable).

 

 

Le Label Demeter                  

Le label Demeter, depuis 1928, permet d’identifier les produits issus de l’agriculture biodynamique, un système de production agricole inspiré d’un courant spirituel nommé l’anthroposophie. Il s’agit, entre autre, d’adapter son mode de production aux cycles lunaires et planétaires.

Il certifie les mêmes garanties que le règlement européens à quelques exceptions près. Les produits transformés doivent se composer à 90% d’aliments certifiés Demeter. Les 10% restants doivent être certifiés bio.

 

Le label Nature&Progrès               

Le label Nature&Progrès a été fondé par des professionnels et des consommateurs en 1964, il se base sur une agroécologie paysanne et locale. Tous les produits doivent être certifiés Nature&Progrès par des membres de l’organisme et les productions ne doivent pas agresser les plantes ou les animaux. Tout comme le label Bio cohérence, les fermes sont 100% bio et local.

 

Les labels Fair Trade et Max Havelaar          

Les labels Fair Trade et Max Havelaar oeuvrent pour que ceux qui produisent les matières premières puissent vivre de leur travail et obtenir un revenu juste. Aujourd’hui, trois quarts des personnes souffrant de malnutrition sont des agriculteurs ou des travailleurs agricoles originaires des pays du Sud. Contrairement à Bio partenaire, les produits labellisés ne sont pas forcément issus de l’agriculture biologique. Il n’existe pas de label du commerce équitable officiel.

 

Le label MSC        

Le label MSC assure, grâce à une certification indépendante et tierce-partie, que les produits de la mer que vous achetez ont été pêchés durablement et qu’ils proviennent de pêcheries qui adoptent de bonnes pratiques de gestion, permettant ainsi de protéger la biodiversité marine et de garantir des revenus aux pêcheurs. En choisissant un produit labellisé MSC, tu aides à préserver les stocks de poissons pour que les générations futures puissent continuer à manger des produits de la mer.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.